Cycle 2 : La poussée des mains

La poussée des mains, ou Tui Shou, constitue la première étape du travail martial. Elle se pratique à deux avec les mains ou les avant-bras en contact ; contact qu'il faudra veiller à ne jamais perdre . Les Tui Shou permettent de développer les notions de suivre, écouter, adhérer et coller tout en appliquant les règles de structure de la forme à main nue. 

L'apprentissage commence avec 4 exercices :

-la poussée à plat à une main,

-la poussée à plat à deux mains,

-la poussée en diagonale à une main,

-la poussée en diagonale à deux mains.

Le pratiquant apprend ainsi à transformer chaque type de poussée en opposant le vide au plein, puis la retourne appliquant à son tour le plein au vide dans un cycle sans fin.

Une fois ces exercices maîtrisés, le pratiquant va passer à une forme plus complète : le 4 mains.

 

Le 4 mains :

Quelques applications de la poussée des mains

Dans le 4 mains, les 4 premières forces vont pouvoir se manifester. Il s'agit de :

-Parer (peng),

-Tirer (lü),

-Presser (ji),

-Pousser (an).

D'abord pratiqués lentement et sans déplacements, ces exercices vont petit à petit être accélérés et les déplacements se faire de plus en plus libres, ouvrant la voie vers le grand déplacement (Da Lu).

 

Le grand déplacement :

 

Suite logique de la poussée des mains, le Da Lu introduit les 4 autres forces qui composent chaque mouvement du Taiji Quan :

-Fendre (cai)

-Tordre (lie)

-Coup de coude (zhou)

-Coup d'épaule (kao)

Le nom de Da Lu, littéralement la "grande voie" vient du fait que l'exercice se pratique directement en se déplaçant.

> Le Cycle 3

 


News

Page  1 sur 13  > >>

Les cours des lundis, mercredis et jeudis ne seront pas maintenus pendant les vacances. Les cours du samedi sont maintenus.

Reprise normale des cours à partir du 06 novembre.

© Copyright 2004-2017 - kungfuwushuorleans.com