Cycle 2 : La poussée des mains

La poussée des mains, ou Tui Shou, constitue la première étape du travail martial. Elle se pratique à deux avec les mains ou les avant-bras en contact ; contact qu'il faudra veiller à ne jamais perdre . Les Tui Shou permettent de développer les notions de suivre, écouter, adhérer et coller tout en appliquant les règles de structure de la forme à main nue. 

L'apprentissage commence avec 4 exercices :

- la poussée à plat à une main,

- la poussée à plat à deux mains,

 -la poussée en diagonale à une main,

- la poussée en diagonale à deux mains.

Le pratiquant apprend ainsi à transformer chaque type de poussée en opposant le vide au plein, puis la retourne appliquant à son tour le plein au vide dans un cycle sans fin.

Une fois ces exercices maîtrisés, le pratiquant va passer à une forme plus complète : le 4 mains.

 

Le 4 mains :

Quelques applications de la poussée des mains

Dans le 4 mains, les 4 premières forces vont pouvoir se manifester. Il s'agit de :

- Parer (peng),

- Tirer (lü),

- Presser (ji),

- Pousser (an).

D'abord pratiqués lentement et sans déplacements, ces exercices vont petit à petit être accélérés et les déplacements se faire de plus en plus libres, ouvrant la voie vers le grand déplacement (Da Lu).

 

Le grand déplacement :

 

Suite logique de la poussée des mains, le Da Lu introduit les 4 autres forces qui composent chaque mouvement du Taiji Quan :

- Fendre (cai)

- Tordre (lie)

- Coup de coude (zhou)

- Coup d'épaule (kao)

Le nom de Da Lu, littéralement la "grande voie" vient du fait que l'exercice se pratique directement en se déplaçant.

> Le Cycle 3

 


News

Page  1 sur 17  > >>

Nous allons procéder dans les jours à venir à un changement de plateforme pour notre site internet. Il est donc possible que vous rencontriez quelques bugs ou des coupures de services.
Nous ferons au plus vite pour vous rétablir un site tout beau tout neuf :)

© Copyright 2004-2018 - kungfuwushuorleans.com